Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flanerie-historique-dans-l-ancien-duche-de-Savoie.over-blog.com

Flanerie-historique-dans-l-ancien-duche-de-Savoie.over-blog.com

Les articles proposent une flanerie historique dans les anciennes terres des ducs de Savoie, c'est à dire l'Ain actuel, les départements de Savoie et de haute Savoie, les Alpes Maritimes, le Piémont et la Suisse romande. L'objectif est de faire coincider l'histoire et le patrimoine existant

La tour-Porte et la physionomie des villes de Savoie

La physionomie des villes sous l'ancien régime était dominée par la présence de leurs murailles. La porte, qui est un élément faible d'un point de vue défensif, est alors souvent surmontée d'une tour qui en renforce la défense.

Ce type de porte/tour semblait être courante dans la principauté de Savoie comme nous pouvons encore le voir à Pont de Veyle dans la Bresse, à Pérouge dans la Valbonne, mais aussi  dans certaines villes du Piémont comme Avigliana, Frossasco, en Haute Savoie comme à Yvoire ou dans le pays de Vaud comme à Rommainmotier.


Ce qui est intéressant, c'est de voir le clocheton qui ornait le faite du toit et qui semblait exister aussi avant le XVIIe siècle. La porte d'entrée fortifiée est un élément essentiel du paysage de la ville comme le fait ressortir la gravure de Châtillon pour la ville de Belley.

 

La tour-Porte et la physionomie des villes de Savoie

Porte fortifiée de l'Arc à Belley.(gravure du début du XIXe siècle) Elle est située à A sur le plan de Châtillon. A gauche, on remarque le jardin de l'évêque qui existe toujours (le jardin est fin XVIII e siècle). A droite, il y a une chapelle. Cela semble être la chapelle des Visitandines (parking de la vieille porte) qui a été détruite fin XXe siècle (ancienne gendarmerie).

Cette chapelle si on croit la gravure a été construite dans un style gothique flamboyant en plein XVII e siècle. (Comme quoi le baroque n'entrera pas en France - le couvent des visitandines a été fondé en 1622).

La porte fortifiée avait des mâchicoulis comme le montre la gravure. A droite, il y a un bâtiment avec une fenêtre à meneaux. Ce bâtiment semble être intégré dans l'école de la vieille porte. (couvent des Visitandines, qui vient d'être détruit)

La tour-Porte et la physionomie des villes de Savoie

Gravure de Châtillon (début XVII e siècle) représentant la ville de Belley. La tour/porte de l'Arc est située en A.

Nous voyons que c'est un des éléments importants que le graveur a choisi de mettre en avant avec l'autre tour/porte qui donne sur la place des Terreau actuel (près de la rue D) et la cathédrale ou le groupe cathédrale ou cathédrale et évêché, situé en F)

La gravure montre que la porte de l'Arc était surmontée d'un clocheton.

La porte de l'arc était voisine d'un grand bâtiment (L) qui semble être très grand. (un palais ?) Le couvent des Visitandine n'existait alors pas encore (elle viendront en 1622). Est ce que les visitandine aménageront dans ce bâtiment ?

Nous voyons aussi très bien le couvent des cordeliers, seul couvent de la ville alors.

La troisième porte de la ville (G) était moins monumentale que les autres.(Elle était sur la rue Saint jean). Il semble que ce soit entre la cathédrale et la porte G que se situaient les plus grosses maisons de la ville Hors palais (?) (L) (c'est dans ce quartier qu'on situe les maisons des chanoines).

La tour-Porte et la physionomie des villes de Savoie

Vue d'une porte fortifiée bien conservée : celle de Pont de Veyle (ville qui a été le centre d'une châtellenie savoyarde). Vue de l'intérieur de la ville. On voit bien le clocheton (qui a été surmonté très ultérieurement d'une vierge et restauré)

La tour-Porte et la physionomie des villes de Savoie

Ancienne vue de Pont de Veyle (milieu du XVIIe siècle). La tour B est la porte de l'illustration précédente. Nous voyons le caractère ostentatoire de cette tour/porte mise en avant dans la gravure.(qui ressemble à la porte de l'Arc de Belley) Cette tour/porte semble être plus haute que les autres tours y compris des tours du château (à gauche sur la gravure : A).

L'autre tour porte de la ville (qui a été détruite)(à droite de la gravure (h)), ressemble à celle de Châtillon sur Chalaronne et à celle de Crémieu. C'était un autre type de tour porte, plus large. Ces deux tours portes sont les éléments les plus imposants de la gravure.

La tour-Porte et la physionomie des villes de Savoie

Tour porte de la ville de Romainmotier dans le pays de Vaud en Suisse actuel. C'est une bonne illustration à quoi devait ressembler la porte de l'Arc de Belley avec ses mâchicoulis et son clocheton (que l'on voit un peu).

Le caractère ostentatoire de ces tours portes faisait qu'on y installait l'horloge comme on le voit sur cette photo et sur celle de Pont de Veyle.

Porte d'entrée de Pérouge. Il manque le couronnement et le toit. L'église a été accolée à la porte, entre celle-ci et la Barbacane.

Porte d'entrée de Pérouge. Il manque le couronnement et le toit. L'église a été accolée à la porte, entre celle-ci et la Barbacane.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article