Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flanerie-historique-dans-l-ancien-duche-de-Savoie.over-blog.com

Flanerie-historique-dans-l-ancien-duche-de-Savoie.over-blog.com

Les articles proposent une flanerie historique dans les anciennes terres des ducs de Savoie, c'est à dire l'Ain actuel, les départements de Savoie et de haute Savoie, les Alpes Maritimes, le Piémont et la Suisse romande. L'objectif est de faire coincider l'histoire et le patrimoine existant

Le Saint Suaire, relique privilégiée de la Maison de Savoie

Le Saint Suaire, relique privilégiée de la Maison de Savoie

Le Saint Suaire de Turin est actuellement encore une des reliques les plus célèbres de la chrétienté et celle-ci, de fait, représente la maison de Savoie. Pourtant, la notoriété du Saint Suaire de Turin doit beaucoup à la famille de Savoie. Les autres Saint Suaires, sans grandes familles royales protectices sont tombés dans l'oubli. Qui se souvient du Saint Suaire de Besançon par exemple ?

Le Saint Suaire de Turin apparait en effet dans l'histoire en 1453 quand Anne de Chypre achète cette relique. Comme la plupart des reliques ducales, elle suit la famille de Savoie dans ses nombreux déplacements. Mais en 1502, on lui donne officiellement un lieu : ce sera la chapelle du château de Chambéry, celle qu'a fait édifier Amédée VIII au début du XVe siècle. Pour cela, on fait une magnifique cérémonie, la translation de la relique de l'église des franciscains de Chambéry (où elle était précédemment gardée) à la chapelle du château. Cela fait office de procession grandiose où est mise en avant la famille ducale.

La chapelle du château de Chambéry devient "Sainte Chapelle". Mais le Saint Suaire resta peu de temps à Chambéry. Il fut emporté dès 1503 à Bourg en Bresse pour être exposé aux burgiens, mais aussi au frère de Marguerite d'Autriche, Philippe le beau. Ensuite la duchesse douairiaire, Claude de Brosse, le fait amener chez elle dans son château de Billiat (dans l'Ain) jusqu'à que les Chambériens qui le réclamaient finissent par le faire retourner à Chambéry en 1506. A cette date, la Sainte Chapelle a un honneur de plus puisque le pape déclare une journée de fête au nom du Saint Suaire : le 4 mai.

Mais en 1536, la Savoie est envahie et le Saint Suaire part avec son duc se réfugier à Nice, jusqu'en 1543 où la ville est assiègée par les français et des Turcs qui sont alliés. De 1543 à 1559, le Saint Suaire se retrouva ensuite à Verceil, ultime capitale du duc Charles III. La relique est alors gardée dans la cathédrale.

En 1560, le Saint Suaire retrouva sa place dans la Sainte Chapelle pour s'en aller définitivement à Turin définitivement en 1578, officiellement pour être présenté à Saint Charles Borromée.

Le Saint Suaire finalement ne resta donc dans la Sainte Chapelle que 49 ans. Un peu plus à Chambéry si on compte le temps passé dans l'église des Franciscains.

Le Saint Suaire, relique privilégiée de la Maison de Savoie

L'église des franciscains de Chambéry où était présenté le Saint Suaire avant sa translation à la Sainte Chapelle en 1502. La façade semble être contemporaine à cet évènement

Le Saint Suaire, relique privilégiée de la Maison de Savoie

La Sainte Chapelle qui va être officiellement le lieu de garde du Saint Suaire en 1502. Ce lieu est confirmé par le pape en 1506. Une fête va être créer pour le Saint Suaire, le 4 mai.

Le Saint Suaire, relique privilégiée de la Maison de Savoie

Bourg en Bresse où le Saint Suaire va être présenté officiellement en 1503 devant le roi Philippe le beau. Le Saint Suaire est présenté sous les halles qui sont alors immenses. Celle-ci étaient en face de l'église notre Dame. Elles ont disparu et ont été remplacées par plusieurs pâtés de Maisons.  Une estimation de la longueur de ces halles est de 130 m de long.

Ces maisons, sur la photo, bordaient les Halles. Elles daterait de la fin du XIV e siècle. Donc elles ont vu l'évènement. En face des halles se dressait l'église Notre Dame qui va être complètement reconstruite à partir de 1505. Cette église, la principale de la ville va à cette date supplanté Brou pour devenir l'église paroissiale de la ville. Elle va même être érigée en collégiale puis en cathédrale entre 1515 et 1516 puis entre 1521 et 1534

Le Saint Suaire, relique privilégiée de la Maison de Savoie

Suite à l'invasion française de 1536, le Saint Suaire va aller se réfugier avec le duc de Savoie à Nice jusqu'en 1543 où il déménagera pour Verceil lorsque la ville de Nice sera assiégée par les Franco-Turcs.  

A cette époque, le cœur de la ville de Nice se situe sur le rocher du Château. Et la cathédrale est alors en face du château sur la partie haute du rocher. C'est encore la vieille cathédrale de style roman de petite dimension qui va fonctionner jusqu'au XVII e siècle, époque où l'on va construire la cathédrale Sainte Réparate dans la ville basse.

Le duc Charles III, dès 1517, va fortifier puissamment la ville de Nice, commençant en fait un programme de fortification qui sera finit par son fils et son petit fils. C'est à cette époque que sera construit le puissant mur muni de trois gros bastions circulaires qui ressemblent à des grosses tours entre la partie haute et la partie basse du rocher du château.

A cette époque, on commence à déménager la ville haute vers la ville basse. Cela sera poursuivi à l'époque d'Emmanuel Philibert où tous le rocher deviendra une puissante citadelle.

Le Saint Suaire, relique privilégiée de la Maison de Savoie

Verceil. Lieu où a été gardé le Saint Suaire de 1543 à 1559. Ici, c'est le château ducal de Verceil (aujourd'hui palais de justice). Le saint suaire devait osciller entre ce château et la cathédrale

C'est à Verceil que le Saint Suaire se réfugia avec la cour de Savoie dès 1543 car Nice était assiégée. Le Saint Suaire a été entreposé dans la cathédrale de la ville. Il a dû cependant osciller entre le château et la cathédrale. La maison de Savoie va reprendre le château construit par les Visconti et en faire leur lieu de résidence. La cathédrale quand à elle, va être entièrement reconstruite en plusieurs phase : d'abord en 1570 puis ensuite au XVII et XVIII e siècle.

Le saint Suaire a failli pendant cette période être dérobé puisque Verceil est prise par les français en 1553 et pillée. Seule la citadelle de la ville résiste mais le trésor du duc de Savoie est pillé.

Le Saint Suaire, relique privilégiée de la Maison de Savoie

Le saint suaire, après la guerre en 1559 retourna à la sainte chapelle de Chambéry. Mais en 1563, le duc de Savoie transféra sa capitale à Turin. En 1578, pour éviter un long voyage à Charles Borromée, le Saint Suaire fut transféré à Turin. Il fut d'abord exposé à l'église Saint Laurent qui avait été érigée pour commémorer la victoire de Saint Quentin. Cette église a été complètement refaite par Guarini à la fin du XVII e siècle.

Ensuite le Saint Suaire fut conservé dans la cathédrale de la ville. Une chapelle fut construite pour l'abriter. Elle fait la jonction entre la cathédrale Saint Jean et le palais royal. Elle est représentée par la célèbre coupole de Guarini.

Le Saint Suaire, relique privilégiée de la Maison de Savoie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article