Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flanerie-historique-dans-l-ancien-duche-de-Savoie.over-blog.com

Flanerie-historique-dans-l-ancien-duche-de-Savoie.over-blog.com

Les articles proposent une flanerie historique dans les anciennes terres des ducs de Savoie, c'est à dire l'Ain actuel, les départements de Savoie et de haute Savoie, les Alpes Maritimes, le Piémont et la Suisse romande. L'objectif est de faire coincider l'histoire et le patrimoine existant

Lyon-Bourg en Bresse et la Savoie

Lyon-Bourg en Bresse et la Savoie

Une des raisons de l'annexion de la Bresse et du Bugey à la France a été la menace que faisait peser ces provinces sur la ville de Lyon. En effet, il y eu de nombreux projets pour envahir Lyon notamment en 1557 (initiative qui consistait aussi à libérer la ville de Bourg en Bresse ; initiative qui échoua à cause du manque de motivation de l'armée Espagnol).

De plus, les guerres de religions après 1562 vont affaiblir la France et Lyon deviendra la "Genève de France" jusqu'en 1567. Le duc de Savoie avait été sérieusement envisagé à être embauché contre les huguenots.

La construction de la citadelle de Bourg en Bresse qui pouvait devenir un refuge pour des armées allant attaqués Lyon et le voisinage immédiat de la Franche comté Espagnol va augmenter la menace sur Lyon.

Vers les années 1575 est envisagé un échange avec l'Espagne entre les terres transalpines savoisiennes et la Sardaigne. Le duc de Savoie gagnait ainsi une couronne royale (la Sardaigne) et l'Espagne gagnait une continuité territoriale de la Franche comté à la Savoie en passant par la Bresse et le Bugey. Le risque pour la France était de mettre le pire ennemi de la France en contacte directe avec Lyon,

Après 1580, le duc de Savoie prendra fait et cause pour la faction catholique des Guises. Evidemment la contrepartie est d'annexer le sud Est de la France qui dépendait aussi de l'ancien royaume de Bourgogne ou d'Arles. En 1588, le duc annexe Saluces puis en 1592, il envahi la Provence. Lyon est à ce moment là menacée. Elle n'a de répits que parce que le duc de Savoie est occupé ailleurs.

Ce sera les guerres de Lesdiguières et le manque de soutien Espagnol qui résoudront ce conflit en défaveur du duc de Savoie pour le Bresse et le Bugey. Le roi de France, lui, n'avait plus les moyens d'intervenir à Saluces où l'arsenal français d'Italie était au main des savoyards.

La perte de Saluces a été aussi vue du côté français, comme l'humiliation de trop après le traité de Cateau cambrésis qui fermait la longue parenthèse des guerres d'Italie.

En ce qui concerne la situation de Lyon, c'est une des plus grande ville marchande d'Europe grâce à ses foires. Mais après 1560, c'est la décadence à cause de plusieurs facteurs : fin des guerres d'Italie (dû au traité de Cateau Cambresis, puis définitivement à la perte de Saluces) et développement du grand commerce Atlantique. Cette crise est peut être une explication pour la guerre civile à Lyon après 1560.

La citadelle de Bourg en Bresse quand à elle sera détruite assez rapidement après l'annexion. Cette destruction montre une peur qu'elle soit réutilisée. En effet, beaucoup pensaient que la Bresse risquait de retourner au duc de Savoie comme l'occupation française entre 1536 et 1559.

Lyon-Bourg en Bresse et la Savoie

La citadelle de Bourg en Bresse fut dessinée en même temps que celle de Turin (1564) par l'architecte Francesco Paciotto. Il était souvent secondé par son frère Horace, qui s'est occupé par exemple du fort de Montmélian.

Cette citadelle  était la sœur jumelle de celle de Turin. Elles étaient les citadelles les plus puissantes des états de Savoie. Elle avait la forme d'une sorte d'immense étoile à cinq branches qui formaient autant de bastions. Ce dessin était adapté aux armes à feu et notamment aux canons.

Elle a été détruite en 1611 ou 1612. Celle de Turin au XIX e siècle pour permettre l'agrandissement de la ville. Il ne reste de la campagne de fortification du duc de Savoie, Emmanuel-Philibert, que les citadelles de Mondovi et de Villefranche/mer (ainsi que le fortin du mont Alban au col homonyme).

Lyon-Bourg en Bresse et la Savoie

Collégiale notre Dame à Bourg en Bresse, ex-cathédrale de 1515 à 1516 et de 1521 à 1534 et actuelle co-cathédrale. Cet édifice a peine construit en 1536 avait été menacé de démolition par les français qui voulait agrandir les fortifications de la ville. Cette excuse était un peu grosse et cette destruction visait plutôt à humilier la ville qui avait voulu s'émanciper du diocèse de Lyon entre 1515 et 1534 et peut être concurrencer aussi cette ville au point de vue économique.

Cette ville choyée par la duchesse douairière Marguerite d'Autriche était aussi un lieu idéal pour abriter des foires et favoriser la rencontre entre les marchands Italien, Allemand, Néérlandais et Français. Elle est placée entre Genève et Lyon ; par la Cluse des Hôpitaux, on a une voie directe vers l'Italie par Chambéry ;par la Franche Comté, une voie directe pour l'Allemagne, le nord de la France et les pays Bas.

Lyon-Bourg en Bresse et la Savoie

La ville de Montluel était une ville étape importante à la sortie de Lyon dans la route qui menait à Genève ou en Italie. Cette ville va se développer surtout à l'apogée des foires de Lyon entre la fin du XV e siècle et le début du XVI e siècle. Elle va délaisser sa ville haute et développer sa ville basse. En témoigne sa nouvelle église dédiée à Saint Etienne, mais surtout sa collégiale qui contient des chapelles de styles renaissances.

Par sa proximité avec Lyon, les ducs de Savoie aurait pu facilement menacer la ville de Lyon. Cette volonté d'annexer Lyon a existé entre la fin du XIII e siècle et le début du XIVe siècle juste avant que le roi de France ne devance de comte de Savoie et annexe la ville. Elle semble ressurgir en 1408 quand la France est en pleine guerre civile. Amédée VIII fondera à Lyon un couvent de Célestin assez prestigieux. Les ducs Louis et Philibert 1er y feront enterrer leurs entrailles.

Emmanuel Coux

plafond renaissance d'une des chapelle de la collégiale de Montluel

plafond renaissance d'une des chapelle de la collégiale de Montluel

L'intéret des ducs de Savoie pour Montluel au XVI e siècle a été évident. Par exemple, dans la fondation d'un collège dans cette ville.

L'intéret des ducs de Savoie pour Montluel au XVI e siècle a été évident. Par exemple, dans la fondation d'un collège dans cette ville.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article