Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Flanerie-historique-dans-l-ancien-duche-de-Savoie.over-blog.com

Les articles proposent une flanerie historique dans les anciennes terres des ducs de Savoie, c'est à dire l'Ain actuel, les départements de Savoie et de haute Savoie, les Alpes Maritimes, le Piémont et la Suisse romande. L'objectif est de faire coincider l'histoire et le patrimoine existant

Quels sont les plus 15 plus beaux châteaux-forts des comtes et ducs de Savoie (première partie) ?

Si la majorité des places fortes des souverains de la Savoie sont seulement dans un état de souvenir, je pense notamment au luxueux châteaux princiers de Thonon, aux châteaux, de Bourg-en-Bresse, de Pont d'Ain, d"Avigliana, ou en très mauvais états, comme ceux de Bagé, du Bourget du lac, il reste quand même quelques forteresses qui peuvent nous dévoiler en partie le luxe de la cour de Savoie. 

 

Sans les citer exhaustivement, voici selon moi, la première partie des 15 plus beaux châteaux-forts des comtes et ducs de Savoie au moyen-âge ;

château d'Yverdon (photo E. Coux)

château d'Yverdon (photo E. Coux)

Le château d'Yverdon placé sur le lac de Neuchâtel et étudié par D. de Raemy, le château est indissociable de la ville homonyme. Son histoire nous rappelle les liens entre la famille des seigneurs de Faucigny et celle de Savoie puisqu'à l'origine, Yverdon est un héritage d'Aymon de Faucigny. D'ailleurs, Yverdon faillit passer, comme le Faucigny dans l'héritage des Dauphins de Viennois.

 

Yverdon a été une des quatre bonnes villes du pays de Vaud avec Morges, Nyon et Moudon sous l'apanage des barons de Savoie-Vaud. La grande verrière de sa chapelle nous rappelle qu'Yverdon fut un des centres de cette baronnie avec Morges et Pierre-Châtel dans l'actuel Ain. C'est aujourd'hui un magnifique musée. 

La Sainte-Chapelle dans le château de Chambéry (photo E. Coux)

La Sainte-Chapelle dans le château de Chambéry (photo E. Coux)

Le château de Chambéry est le château princier le mieux connu des comtes et ducs de Savoie. Ce château acquis par Amédée V de Savoie-Bresse en 1295 accueillit petit à petit les organes de l'administration savoyarde. 

 

Il fut restauré par Amédée VI puis Amédée VIII qui construisit la grand tour demi-ronde et la Sainte-Chapelle. La grande tour du carrefour fut construite par le duc Louis. Malheureusement, le château subit plusieurs destructions et incendies, ce qui le détruisit en grand partie. La construction de l'actuelle préfecture ne datant que de Napoléon III après 1860. La porterie du château se visite librement. Le reste se fait en visite guidée.

château de Fossano (photo E. Coux)

château de Fossano (photo E. Coux)

Le château de Fossano est un des plus beaux châteaux du Piémont du Sud. C'est aussi un rare témoignage des châteaux de Philippe de Savoie-Achaie. Ce prince d'Achaïe aurait dû normalement avec la loi de la primauté des aînées régner sur l'entier comté de Savoie. Il s'est fait déposséder de ses droits par ses oncles, Amédée V de Savoie-Bresse et Louis 1er de Savoie-Vaud qui se partagèrent la grande partie du comté ne lui laissant que la partie de son père entre Pignerol et Turin.

 

Il ne reste rien du Château-Palais des Savoie-Achaïe , forteresse dont s'est sûrement inspirée Amédée V lors de la reconstruction du château de Chambéry. Mais nous pouvons nous l'imaginer au travers du château de Fossano. C'est un château qui peut se visiter librement pour la cour.

Château de Chazey-sur-Ain (photo E. Coux)

Château de Chazey-sur-Ain (photo E. Coux)

Le château de Chazy-su-Ain, très restauré au XIX e siècle dans le goût néo-romantique, nous rappelle que l'Ain et notamment la Bresse a été un des centres du pouvoir savoyard. La lignée des comtes et ducs de Savoie descendent en effet de deux lignées de Savoie-Bresse. 

 

La première est issue du mariage d'un cadet, le futur Amédée V avec Sybille de Bagé en 1272 qui usurpa le pouvoir à ses cousins de Savoie-Achaïe. La seconde lignée est celle qui est issue de Philippe de Bresse ou Philippe sans terre qui deviendra duc sous le nom de Philippe II en 1496. Ses fils Philibert II et Charles II (III) deviendront aussi duc de Savoie comme son petit fils Emmanuel-Philibert....

 

C'est  dans ce château, près d'un grand domaine de Chasse mais surtout proche de Lyon par le fleuve navigable  Rhône que naquit le duc Charles II (iii). Lyon était devenue après 1465, le grand centre économique de l'Europe, surpassant Genève et attira irrésistiblement les ducs de Savoie après cette date. 

 

Le château de Chazey nous rappelle aussi les palais qu'avaient les ducs de Savoie en Bresse, notamment le château de Pont d'Ain qui était de loin le plus luxueux du duché de Savoie, mais aussi ceux de Bourg-en-Bresse, Châtillon-sur-Chalaronne, Bagé, Saint-Martin-du-Châtel et Saint Trivier-de-Courtes.

le château de Chillon (photo E. Coux)

le château de Chillon (photo E. Coux)

Le château de Chillon est sans conteste, le château le plus impressionnant des comtes et ducs de Savoie. C'est aussi, par sa situation, sur une île dans le lac Léman, le plus romantique. Cette image de carte postale est devenue paradoxalement l'image d'Epinal de la Suisse.

 

Le château de Chillon a été en réalité la première forteresse que la Maison de Savoie a possédé au bord du lac Léman au XII e siècle. Le château a été la base de départ de leur expansion territoriale sur les deux rives de ce lac. Il a été le siège d'un grand bailliage des comtes puis ducs de Savoie, celui du Chablais-genevois et protégeait le port de guerre de Villeneuve-sur-Chillon.  

 

Le château est public et la visite est payante. La muséographie et la visite sont extrêmement bien faites. 

château de Verceil (photo E. Coux)

château de Verceil (photo E. Coux)

Le château de Verceil est le témoignage de la résidence du duc Amédée IX et de la duchesse Yolande de Valois dans cette ville. La ville de Verceil était entrée dans le duché de Savoie en 1427 suite au règlement d'un conflit avec le duché de Milan. C'était une sorte d'échange contre un des accès au Simplon, le Val d'Ossola.

 

L'héritage des Savoie-Achaïe en 1418, l'acquisition de Verceil en 1427, puis de Chivasso qui a été la capitale des Marquis de Montferrat en 1436 va incroyablement augmenter les territoires du duc de Savoie à l'Est des Alpes. Cela va se rajouter à l'acquisition de Nice en 1388 et surtout augmenter le nombre de grandes villes dans l'espace savoyard.

 

Ce seront l'acquisition en peu de temps de Nice, Turin, Moncalieri, Pignerol, Chieri, Mondovi, Chivasso, Verceil, Genève et Fribourg en 1452. Ces villes sont au moyen-âge de formidables contre pouvoirs et nécessite une autre gestion que celle de domaines ruraux. Le château de Verceil montre aussi un palais urbain qui est aussi une transition entre l'époque féodale et l'époque moderne.  Le château est aujourd'hui le siège d'une administration publique. On ne peut visiter que l'extérieur.  

Le château de Morat (Photo E. Coux)

Le château de Morat (Photo E. Coux)

Le château de Morat construit par le comte Pierre II en 1255 est le témoin d'une des châtellenies les plus septentrionales du duché de Savoie, située près des villes des Berne et de Fribourg. Ces deux villes ont d'ailleurs fait partie un moment donné de la Savoie. Fribourg entre 1452 et 1476 et Berne entre 1255 et 1285 environ. Berne a de plus, été une alliée fidèle à la maison de Savoie jusqu'en 1476, voir une sorte de satellite ou d'état tampon posté en face des possessions des Habsbourg qui était limitrophe à la Savoie. 

 

La ville de Morat a la chance d'avoir une muraille très bien conservée et une situation exceptionnelle près du lac homonyme. C'est une ville magnifique qui a gardé son cachet médiéval. Le château est public. Seul la cour et les extérieurs se visitent. Le chemin de ronde des murailles de la ville est en libre-accès. 

le château de Suse (photo E. Coux)

le château de Suse (photo E. Coux)

Le château de Suse a été fortement modifié au cours des siècle. C'était un des deux châteaux de la ville. Suse a été une des premières possessions de la Maison de Savoie dès Odon de Savoie qui s'etait marié avec Adélaïde de Suse. 

 

Cette ville pourtant ne sera pleinement savoyarde que grâce à Humbert II et Amédée III qui vont conforter leur pouvoir dans cette vallée. En effet, l'héritage d'Adélaide de Suse est d'abord allé à l'ainé puis par héritage à la famille des Montbéliard pour être récupéré par l'empereur Henri V. La dynastie des Savoie étant issue de la branche cadette, ils n'ont presque rien eu. De ce fait, les historiens ne savent pas vraiment comment la vallée de Suse atterrit dans les mains du comte Humbert II.

 

Néanmoins cette ville semble devenir le fondement de leur pouvoir. C'est là qu'est instauré le premier atelier monétaire de cette dynastie (je ne parle pas des fausses pièces qui étaient fabriquées à Aiguebelle). La vallée de Suse allait devenir au XIV e siècle, le centre d'un bailliage avec quelques châtellenies des vallées de Lanzo et du Canavese. Le château vient d'être rénové. On attend avec impatience l'ouverture du musée et du château.

 

La suite des plus beaux châteaux de la Maison de Savoie dans une deuxième partie...

localisation de ces châteaux dans l'espace savoyard (carte E. Coux)

localisation de ces châteaux dans l'espace savoyard (carte E. Coux)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article